Cover Image

Débat 2ème tour - Pontifiez ! il en restera toujours quelque chose !

20 avril 2022 - Temps de lecture: 3 minutes

Et bien je pensais pouvoir regarder le débat entre Marine le Pen et Néron mais j'ai craqué au bout de 10mn. Rien que de voir la tête de l'autocrate et son aspect pontifiant et mensonger, j'ai envie de vomir. J'atteins là je l'avoue ma limite... je vais me mettre un bon film.

De toute façon ma conviction est faite et je l'ai exprimée à de nombreuses reprises : cet homme est extrêmement dangereux. J'espère que les Français vont faire preuve de prudence mais j'avoue en douter.
Ce type et toute sa clique, c'est-à-dire toute la bien-pensance qui se partage les pouvoirs politique, économique, judiciaire et médiatique, pense à peu prêt comme lui : les petites gens du peuple sont des imbéciles qui devraient se trouver bien contents que les bons, les grands, les intelligents s'occupent de bien leur gérer leur monde à leur place et ne leur demandent que d'obéir.

Et bien j'affirme et je l'affirmerai jusqu'à mon dernier souffle : il y a en l'homme du génie potentiel, que le travail sur soi, dans une volonté de bonification permanente et de libération des talents propres à chacun, peut amener à désirer une manière de vivre plus aimante et plus en capacité de partager dans la paix et la bienveillance les magnificences de notre monde... Pour rendre possible cela, il faut aussi des conditions de liberté et de bien-être social qui soient propices à l'expérience d'autre chose que le manque, la peine, la rancœur et la jalousie qui pourrissent l'intime de celui qui en est trop longtemps affecté. Et il faut la possibilité de dialoguer et construire à plusieurs, de manière directe, interactive et non par délégation, la vie collective.

C'est pourquoi je suis et resterai libertaire, n'acceptant stratégiquement la démocratie élective que comme un pis-aller provisoire où le seul enjeu est de choisir le pouvoir qui fera subir au peuple l'emprise la moins forte et donc lui laissera le plus de chance d'échapper à celle-ci. Je redoute donc que le pouvoir macronien, un des plus manipulateurs, un des plus méprisants et violents que la France aie eu à subir depuis le milieu du vingtième siècle, n'en reprenne pour cinq ans. Tous les complices zelés ou aveugles, qui auront participer à la réélection du système mafieux en place, qui se seront gargarisés de mots pour se donner bonne conscience, en croyant que pour être dans le camp du bien il suffisait de pousser des cris d'orfraie et d'assigner l'autre au camp du mal, risquent bien dans cinq ans de devoir assumer la responsabilité de ce qui va s'abattre sur la France.

Je vois venir l’assujettissement complet de la France aux visées impérialistes des États-Unis avec les risques de guerre qui les accompagnent. Je vois venir une gouvernance qui exerce une surveillance généralisée sur sa population et organise la mort sociale de celui qui protesterait, à l'image du crédit social à la chinoise. Je vois venir la pérennisation de la répression brutale de tous mouvements sociaux et la mise au pas définitive des médias et même la fin de la liberté d'expression y compris sur les réseaux sociaux. Je vois venir la fin de la monnaie et son remplacement par la monnaie électronique dont la valeur dépendra du curseur informatique de la Banque Centrale Européenne. Je vois venir la disparition de la France et de sa culture, que le pouvoir ressortira comme une valeur suprême en cas de besoin, par exemple pour repousser au nom de l'universalisme français et des droits de l'homme de prétendus représentants d'une droite "extrême". Je vois "l'extrême centre" macronien, comme il se décrit, devenir l'extrême élite et l'extrême totalitarisme d'un nouveau genre.

L'avenir du pays est sombre. Il le serait un peu moins avec un projet plus populaire et plus de démocratie mais les français sortiront-ils de l'hypnose macronienne ?

© Jérôme Nathanaël - 20 avril 2022

Il n'y a actuellement aucun commentaire, alors soyez le premier !

Tags

présidentielle2022 PolitiqueFrance CréditSocial BanqueCentraleEuropéenne