Cover Image

Un autre monde ou le nouveau totalitarisme ?

7 avril 2022 - Temps de lecture: 7 minutes

Un meilleur avenir pour la France
Pour cette élection présidentielle 2022 le principal enjeu est pour moi de stopper par tous les moyens la progression du nouveau totalitarisme en marche que Macron met en place depuis cinq ans et de permettre à la France d'envisager un meilleur avenir.
Le totalitarisme est, selon la définition du Larousse un système politique dans lequel l'État, au nom d'une idéologie, exerce une mainmise sur la totalité des activités individuelles et il est évident qu'en cinq ans nos libertés individuelles ont reculées comme jamais, au nom de l'idéologie macronienne.

Macron le nouveau totalitarisme
Sous prétexte d'un état d'urgence décrété à la faveur d'une crise sanitaire largement instrumentalisée par le pouvoir, nous avons été enfermés durant le confinement, comme dans tous les pays conseillés par le désormais célèbre et tentaculaire cabinet conseil Mc Kinsey, lourdement pénalisé récemment à hauteur de 570 millions de dollars aux États-Unis pour avoir pendant vingt ans conseillé des firmes pharmaceutiques vendeuses d'opioïdes, causant la mort de 232 000 américains entre 1999 et 2018.
Un des dirigeants France de ce dangereux cabinet conseil, auquel les macroniens ont versé dans la plus totale opacité plus d'un milliard de nos impôts, comme le dénonce une récente commission sénatoriale, n'est autre que Victor Fabius, fils du président du Conseil Constitutionnel Laurent Fabius, condamné jadis dans le scandale du sang contaminé.
Ce même Conseil constitutionnel a validé les dispositions les plus anti-constitutionnelles prises par le gouvernement, dont la rupture d'égalité de droit des citoyens lors de la campagne de vaccination non obligatoire qui a vu les non-vaccinés privés de leur droit constitutionnel à la libre circulation. Il est vrai que le non-vacciné est, selon Macron, "un irresponsable et un irresponsable n'est plus un citoyen". Pour autant le vaccin n'a pas empêché les personnes doublement vaccinés d'attraper le covid et de le transmettre.
Je rappelle que ces soi-disant vaccins à l'ARN messager sont en fait des thérapies géniques en phase expérimentale 3 jusqu'en 2023 et que, selon le code de Nuremberg promulgué après les horreurs des médecins nazis qui ont utilisé les juifs comme du cobaye humain, il est interdit pour des raisons éthiques évidentes d'obliger les personnes à s'injecter contre leur gré des produits expérimentaux.
Le chantage à la liberté, voire à la perte de l'emploi, a largement poussé une forte part de la population à renoncer à son libre consentement et à céder à la vaccination, entraînant les nombreux décès et effets secondaires graves dont commencent à faire état différents rapports et dont les chiffres officiels de l'Agence de Sécurité du Médicament témoignent pour qui prend le temps d'en faire la synthèse.

Macron la répression brutale et le mépris
Cette période, qui restera dans l'histoire comme une tâche honteuse, quand sera dans cinquante ans levé l'opportun secret défense associé au Conseil National de Défense qui a géré la période covid, a été précédé de la crise des Gilets Jaunes dont le bilan de la répression des diverses manifestations est terrible, on ne le rappellera jamais assez : 13 morts, 27 personnes éborgnées, 150 blessés graves, un total de 1500 blessés et, cerise sur le gâteau, des gens emprisonnés pour leurs convictions politiques.
Si la Chine ou la Russie avait accordé ce genre de traitement à des citoyens très majoritairement pacifiques, le monde occidental aurait poussé des cris d'orfraies et Amnesty International, le Défenseur des Droits, le Conseil de l'Europe ont en effet émis des protestations plus ou moins poussées, habilement atténuées par des médias officiels à la botte du pouvoir, car possédés par la caste même qui avait habilement endoctriné la France pour porter au pouvoir en 2017 celui qui représente si bien ses intérêts.
En effet en France il y a selon notre président candidat, qui refuse de débattre et de rendre compte de son bilan, "ceux qui ont réussi et ceux qui ne sont rien", c'est-à-dire la majorité qui ne mérite que mensonges, manipulation médiatique, violence d’État et mépris généralisé. Il faut également rappelé que la main mise de l’État sur les média est également un signe inquiétant d'avancée du pouvoir totalitaire.

Que ceux qui n'ont pas assez de culture politique aillent regarder l'évolution de l'Allemagne dans les années trente. Macron ne deviendra pas Hitler mais il installe peu à peu un totalitarisme d'un nouveau genre où la répression n'est plus les camps et la mort mais la mort sociale, l'impossibilité d'agir dans le champ social.

Macron le crédit social comme la Chine
Alors oui l'urgence absolue est de faire tomber l'autocrate qui représente pour moi la nouvelle extrême-droite française, par son discours et son mode de gouvernance et qui réélu se sentira les coudées franches pour poursuivre son agenda, celui même du Grand Reset de Klaus Schwab, fondateur du Forum de Davos où tous les dirigeants se réunissent pour préparer l'avenir.
Et l'avenir selon Klaus Schwab consiste à contourner les démocraties pour prendre urgemment les décisions qui selon lui s'imposent pour faire face au défi climatique et aux enjeux des grandes migrations à venir. Il ne cache pas son admiration pour la Chine où toute activité est contrôlée par l'usage du QR Code et du crédit social : vous agissez selon la règle édictée, vos droits de citoyens augmentent, sinon ils diminuent.
Toute ressemblance avec le pass vaccinal et les propos macroniens rappelés ci-dessus étant fortuites bien sûr !

Un autre monde plus juste
Je pense qu'il y a, Ă  la faveur de cette Ă©lection, une autre alternative, un autre monde possible !
Étant libertaire et non-violent, mon souci est de faire avancer la cause de la liberté et celle de l'amour. C'est pourquoi je pense que Mélenchon est le seul choix d'avenir aujourd'hui.

Son projet de constituante et sa volonté d'instituer à cette occasion le Référendum d'Initiative Citoyenne et le mandat électif révocable me semble de nature à apaiser les tensions accumulées et à régler par le dialogue et non par la guerre civile le besoin urgent d'une refonte de la démocratie française. Cela redonnera aux citoyens la possibilité d'être entendus et de faire évoluer la vie politique du pays sans violence.
De plus il a un vrai programme social qui prend en compte la misère grandissante d'une partie du peuple français avec la revalorisation des salaires, la gratuité des transports urbains, les cantines gratuites et une multitude d'autres mesures comme le blocage des prix des produits de première nécessité et la mise en place d'un programme de construction de logements sociaux.
Le respect du droit à profiter d'un vrai temps de retraite avec le départ à 60 ans permettra aux familles d'avoir des grands parents actifs pour les jeunes générations qui ont besoin de plus d'attention.

Un autre monde un meilleur avenir
Enfin il a un vrai programme de sortie du nucléaire dont chacun sait la dangerosité en cas de guerre, cf l'Ukraine, et de dysfonctionnement, sans parler des déchets qu'on ne sait toujours pas gérer. L'énergie de la mer n'a jamais été utilisée et c'est une ressource infinie dont l'exploitation créera en plus des milliers d'emplois.
Mélenchon veut en effet remettre la France au travail dans une vision d'avenir qui fait appel à la créativité et à l'innovation au service de l'humain.

Donc je choisis le programme de Mélenchon même si le personnage ne m'est pas toujours sympathique et si j'ai des réserves sur sa politique migratoire. Mais il est pour moi le seul à proposer une vision de la France qui la fasse progresser vers un avenir meilleur et le seul à avoir une chance d'être au second tour.

Faire un choix utile dés le premier tour
La seule possibilité politique de donner une meilleure direction à notre pays, c’est de voter directement au 1er tour pour Mélenchon, le seul candidat de progrès qui a mathématiquement la capacité d’accéder au second tour et de battre Macron.
L'abstention fera réélire Macron, la dispersion des voix sur des "petits" candidats qui n'ont aucune chance nous privera de la possibilité du changement qui s'offre à nous.

Alors je vous invite à y réfléchir, si vous pensez que notre pays doit reprendre le chemin de la prospérité et aller vers plus de justice et moins de violence, je pense qu'il faut voter Mélenchon.

© Jérôme Nathanaël - 20 avril 2022

Il n'y a actuellement aucun commentaire, alors soyez le premier !

Tags

présidentielle2022 Macron Mélenchon autre-monde totalitarisme