« De quoi souffres-tu ? De l'irréel intact dans le réel dévasté. » René Char.