« De quoi souffres-tu ? De l'irréel intact dans le réel dévasté. » René Char.


Solstice

Au milieu de l'hiver
et de la nuit du monde,
dans le froid et la solitude,

Lire la suite

Je suis

Je suis
de tous les départs
de toutes les errances

Lire la suite

L'adolescent

Il marchait, il marchait sans relâche.
Savait-il seulement où il allait ? Confusément en lui se dévoilait un chemin, et quelque chose le pressait d’avancer, sans délai.

Lire la suite

Pierre et eau

L'eau a taillé la pierre
patiemment
d'effort en effort
longuement

Lire la suite

L'arbre

Sous la ramure de l'arbre
dans la résonance du vert et du jaune

Lire la suite

Ici

ici
au lieu de profond silence
pointe immobile incandescente

Lire la suite

Absence

La tente est vide
où Tu parlas
jadis

Lire la suite

Aujourd'hui

Aujourd'hui j'ai vu :
– un écureuil,
– un chien à trois pattes,
– un extra-terrestre.

Lire la suite

Conscience

Ouvrir en soi
au dedans du dedans
au plus profond
les portes longtemps rivées

Lire la suite

Chercher

Chercher c'est choisir
choisir c'est renoncer
renoncer pour trouver
trouver pour être
enfin

Lire la suite

Chant

Dans le chant obscur
qui sourd du coeur
je veux reconnaître

Lire la suite

Prière

El Shaddaï
Dieu des sommets
surmontant nuages
abreuvant sources
et vies

Lire la suite

Éloignée

Éloignée déjà de nous,
Mais dense peut-être comme un vol porté plus haut,
Mais dans la vérité du monde qui enchaîne ou libère,

Lire la suite

Après l'orage

Parfois tu découvres l'infini
sous la palpitation des feuilles

Lire la suite

Écoute

Écoute,
sois attentif,
car nous avons cessé les bavardages.

Lire la suite

Au désert

Voix haute
entravée de pierrailles
aux sources même du coeur

Lire la suite

Crépuscule

La cloche éraillée
dans le crépuscule grince
Aucune vague pourtant

Lire la suite

Errance

J'ai erré dans le délire exténuant
sans trouver dans les pierres du pélerinage
l'aliment d'une nouvelle force

Lire la suite

Tu te lèveras

S'il t'arrive de te rencontrer
De déceler en toi un abîme profond

Lire la suite

Ce qu'on dit au poète

Avec tes comètes dérisoires
Avec ton cerveau liquide
comme la mort

Lire la suite

Immense

Il m'était donner de pénétrer simultanément la source et le golfe, la graine et le pistil. Des organes de transparent regard et de vision pure réinvestissaient mes chairs.

Lire la suite

À Gérald Neveu, poète

Rencontre
dans l'arrachement de ma nuit
Les liquides de cristal
descendent au profond de moi

Lire la suite

Hiver

Tu nais du murmure de l'hiver
alourdi dans mes jours
répandu par mon sang de craie épaisse

Lire la suite