[Poésie] Jérôme Nathanaël - Je suis

Je suis

Je suis
de tous les départs
de toutes les errances

partout j’ai connu le froid
la faim et la peine
mais la joie aussi
immense et pleine
braise de l’infini j’étais
sous les étoiles

Je suis l’enfant des arbres
et des montagnes
les chants d’oiseaux
voltigent dans mes rêves
je ne connais pas la limite
je mange le pain des sources
la lune est mon auberge

Je suis l’hébreu
rupture radicale
la blessure du ciel a saigné sur moi
son or et ses vertiges
je frappe sans cesse
à la porte des mystères
je chanterais demain
Ton Nom
à Jérusalem

Je suis l’insoumis
esclave ils me veulent
les voleurs de terre
qui battent et tuent
depuis la nuit des temps
le numéro de leur cage de fer
sur mon bras tracé
depuis mon premier souffle
je l’ai brûlé mélangé
dans mes cendres et mon sang
pour ne jamais oublier
ne jamais oublier

Je n’appartiens à aucune loi
qui déchire la Vie
en rognures de foire
pour les chiens perdus
je suis tissé de la Vie
l’immense Vie
que rien ne peut enfermer
le pain de la Vie libre
qu’on partage dans l’amour
Ta Parole seule est mon viatique, ô Père,
Toi qui habite en moi
comme dans Tes infinis !

Je suis le pauvre soufi
presque halluciné
d’avoir tant tourné
et je tourne et je tourne
nouvel axe du monde
mon pied dans la terre
ma main crochée au ciel
et la Sève coule en moi
je suis un écrin doré
où habite l’Éternel

Je suis le frère de Yéchou
je bouscule les marchands
de tous les temples
ils l’ont cloué avec leurs dogmes
traîné sa croix comme un étendard
pour marquer leurs conquêtes
mais la Vie est plus forte
que la mort et le mensonge

Je suis l’homme du nouveau monde
je l’aperçois très loin
là-bas
à l’horizon bleuté

les fracas et les larmes ont cessé
les humains ne sont plus séparés concurrents
ils ont mis en commun leurs talents de lumière
leurs possibles d’amour
tout le sublime de leur être

chacun connaît son juste chemin
nul ne réduit l’autre sous sa règle
l’univers entier est dans la liesse
car les Adam parlent à nouveau à D.ieu
dans la fraîcheur du soir

Adochem hou haElokim°
Adochem hou haElokim
Adochem hou haElokim

° יְהוָה הוּא הָֽאֱלֹהִים – Adochem hou haElokim – “l’Éternel est D.ieu”, Deut. 4:39
Marseille -2019

© Jérôme Nathanaël - publié sur mon blog poétique Poésie la vie entière.

🔹 Envoyez vos commentaires par email 🔹 Suivez-moi via Friendica Mastodon Twitter
🔹 Partager l'article sur Facebook Twitter Tumblr Pinterest Pocket


More from 🔶 Jérôme Nathanaël 🔶